-  LA PROPOLIS  -

La Propolis de L'apiKulteur

L'apiKulteur, votre Apiculteur au coeur des Landes vous propose une selection de produits issus exlusivement de nos ruchers.

Nous vendons de la Propolis naturelle issue directement de nos ruches.

Substance résineuse, gommeuse, balsamique, de couleur variable, récoltée par les abeilles sur l’écorce et les bourgeons de certaines plantes ou arbres (peuplier, bouleau, saule, orme, frêne, épicéa, sapin, pin, cocotier, goyavier...), à laquelle elles ajoutent leurs propres sécrétions (salivaires et cire).

Au Brésil on détermine 12 types différents dont : propolis verte

(Baccharis dracunculifolia) antitumorale

propolis rouge (palétuvier) antivirale

propolis brune (peuplier) antibactérienne


En Europe et en France, la propolis est récoltée surtout sur le peuplier

Lorsque l’abeille a repéré la source avec ses antennes, elle l’indique à ses congénères par la danse frétillante. L’abeille découpe avec ses mandibules des fragments de résine qu’elle étire comme un fil et qu’elle entasse après l’avoir pétri en boule, dans les corbeilles à pollen.

Tâche effectuée au moment le plus chaud de la journée (20°C) du printemps à la fin de l’été

 

Dans la ruche les ouvrières déchargent la butineuse en ramollissant la résine avec leurs sécrétions salivaires entraînant une maturation organique et en y ajoutant un peu de cire

Réductionde l’entréedela ruche

Réparation des rayons, fissures

Fixation des cadres mobiles pour réduire les vibrations

Embaumement des cadavres des intrus

Aseptisation de la ruche

Opération renouvelée chaque année

La récolte de la Propolis par L'apiKulteur :

Grattage des cadres et parois de la ruche

Grilles en plastique ou en acier inoxydable ou toile en synthétique ou bois (200 à 300 g / an)

Les grilles en plastique sont grattées et les grilles en “toile” sont enroulées et mises au congélateur

Méthodes d’extraction par L'apiKulteur :

Extraction alcoolique : entre 20 et 50 % de propolis (poudre) dans l’éthanol (de 40 à 95° alcoolique), macération 3 semaines à l’abri de la lumière sous agitation, filtration

Extraction à l’eau (propolis blanche) Macération dans l’huile
Extraction au CO2 supercritique (Nucell) Extraction à l’eau subcritique

Propriétés physiques :

consistance variable selon la T°: dure et friable à 15°C, molle à 30 et


gluante et collante au delà et fond à 60, 70°C.

Densité : 1,2

très peu soluble dans l’eau, partiellement soluble dans l’alcool, acétone, benzène, éther...


couleur : jaune, orange, verte, violette, brune, noire

odeur : aromatique

saveur : âcre, piquante, parfois amère, qui donne une insensibilisation de la muqueuse buccale

Caractères organo-leptiques :

Propriétés physicochimiques Composition chimique : (+ de 300 composés)

composition chimique

Résines et baumes : 55% (flavonoïdes et ac. aromatiques)

Cires : 25 à 30% (végétale et cire d’abeille) Huiles essentielles : 5 à 10 %
Pollen : 3%
Divers : 5% (matières minérales et organiques)

Composition variable en fonction de l’origine géographique (et donc de l’origine botanique)

Zone tempérée : plus riche en composés polyphénoliques : flavonoïdes, acides phénoliques et leurs esters sesquiterpènes

Zone intertropicale : dérivés prénylés, acide coumarique, flavonoïdes

composition chimique

Composés prénylés (artépilline C, propolin A, B et C, acétophénones...)

Alcools, aldéhydes et cétones aromatiques (vanilline...)

Composés terpéniques (clérodane, géraniol, bisabolol, farnésol, squalène, stérols.)

Ac. aliphatiques (oléïque, palmitique, stéarique, linoléïque...) et leurs esters

Sucres (D-glucose, D-fructose), ac. aminés (sérine, glycine, acide glutamique, ac. aspartique, tryptophane, phénylalanine, leucine, arginine, proline), vitamines (A, B1, B2, B3, B5, B6, C, E)

Nombreux sels minéraux (Mg, Cu, Se, Fe, Ni, Si, Sr, Zn...) (issus des plantes et sous forme organique assimilable par l’organisme)

Propolis verte

Baccharis dracunculifolia

Propolis de

Profil HPLC de 2 types différents de propolis

La propolis trouve à nouveau sa place dans l’arsenal thérapeutique, car devant l’émergence des germes résistants aux antibiotiques, elle est une réponse efficace contre les agents infectieux

En cancérologie, elle potentialise les traitements chimio et radiothérapeutiques et diminue leurs effets indésirables, tout en stimulant l’immunité et en augmentant le temps de survie et le confort du malade.

L’OMS l’a insérée dans le programme nutrition et santé

La toxicité est bien connue et les parades existent. cependant la récolte de propolis mériterait d’être développée pour répondre à la demande toujours croissante des laboratoires (et du public), ce qui pourrait constituer une ressource pour les apiculteurs. On ne peut qu’inciter ces derniers à valoriser ce produit de la ruche.