La supersedure

Lorsqu’une reine, soit sous l’effet de la vieillesse, soit à cause d’une constitutiondéfectueuse, sécrète une quantité insuffisante de phéromone inhibitrice, des ouvrières se mettent à élever des larves de reine et à construire des cellules royales sur la face des cadres. Plusieurs reines naîtront presque simultanément, dont une éliminera les autres, comme décrit sur un autre post.

La vieille reine est «emballée», c’est-à-dire étouffée par les ouvrières, à moins qu’elle ne soit tolérée pendant quelque temps en présence de la nouvelle reine. Ce phénomène de remplacement naturel de la reine, sans essaimage, est appelé supersédure.

Il a le plus souvent lieu en automne. D’après Butler (1957), l’insuffisance de substance royale ou phéromone produite par la reine est la seule cause immédiate de la supersédure. Mais ce phénomène ne paraît pas encore bien connu et demande des études plus approfondies.

 

On différencie assez facilement les cellules royales de supersédure de celles d’essaimage, les premières étant le plus souvent situées à l’intérieur du rayon de cire et les dernières à sa base...

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload