Nourrisseurs pour ruches

Il existe différents types de nourrisseurs à sirop que l’on pose soit au-dessus des cadres, soit devant le trou de vol, ou encore entre les cadres. 

 

Un des nourrisseurs les plus pratiques qui demande le moins de travail est le seau en fer blanc, en aluminium ou en plastique de 3 à 5 kilos de capacité, muni d’un couvercle à vis. Ce couvercle est percé de 30 à 40 petits trous de 1,4 à 1 , 6  millimètre de diamètre qui permettent à l’ouvrière d’y introduire sa langue.  Pour nourrir, après avoir rempli ce seau de sirop et vissé son couvercle, on le retourne et on le dépose en position envers directement sur le dessus des cadres .

 

Pour fermer la ruche, on pose une hausse vide, puis le couvre-cadres et le toit. Un autre type de nourrisseur très en vogue aux Etats-Unis est le nourrisseur-cadre de division qui s’introduit dans la colonie en remplacement d’un cadre.

 

Nous préférons les nourrisseurs TechnoSet. Ils sont faciles d'entretien et parfaitement adaptés à l'apiculture moderne.

 

A moindre coût, l'on peut fabriquer un nourrisseur avec peu de matériel... Par exemple en prenant une bouteille à large couvercle métallique vissé et percé de deux trous de deux millimètres de diamètre. Ce flacon se place renversé dans un trou circulaire d’une base en bois, elle-même évidée en forme de tunnel plat tapissé d’un petit récipient en zinc. La partie antérieure de ce récipient s’introduit par le trou de vol.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload