Regles a suivre en periode de chaleur

La ventilation de la ruche par temps chaud est accomplie par les abeilles elles-mêmes, dont un groupe bat rapidement des ailes à l’entrée de la ruche et à l’intérieur sur le plateau. Ces battements d’ailes ont pour effets non seulement de diminuer le taux d’humidité du miel (finalement à 17,5-20 %), mais aussi d’abaisser la température intérieure de la ruche.

 

Pour rendre plus efficace ce travail de ventilation des ouvrières, on pratique dans la paroi supérieure de la ruche un ou deux orifices de 1, à 1,5 centimètre de diamètre par où s’échappera l’air.

 

Par temps très chaud, lorsque la température à l’ombre est de 32 à 35C°, la température à l’intérieur de la ruche peut dépasser les 40C° si la ventilation n’est pas adéquate.

 

Cette température est trop élevée pour les abeilles, pour le couvain et pour le miel, et il peut arriver que les bâtisses s’effondrent et que le miel s’écoule des rayons, faisant des dégâts dans les colonies.

Pour éviter une température excessive dans la ruche et pour aider les abeilles à ventiler, on ouvre légèrement la partie arrière des couvre-cadres, et on laisse le toit légèrement soulevé pendant les heures chaudes de la journée. 

 

Par temps chaud, dans les ruches très fortes, après le retour des butineuses, les ouvrières s’accumulent parfois en grappe à l’extérieur autour du trou de vol.  On dit qu’elles font la barbe.

Ce n’est pas, comme certaines auteurs l’affirment, une réaction des abeilles à des températures élevées pour éviter l’asphyxie. Shaparew (1979) a pu démontrer que les abeilles font la barbe pour permettre à l’air insufflé par les ventileuses d’atteindre le miel non operculé et ainsi d’en améliorer le séchage.

 

Bien entendu, grâce aux ruches TechnoSet, le confort des abeilles est nettement amélioré puisque les ruches TechnoSet sont isolées. Les parois et le toit sont isolés et le toit de la ruche est ventilé...

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload