Remplacement des reines en apiculture

Aussi bien en apiculture de transhumance qu’en apiculture sédentaire, il est  impossible de suivre la seconde règle de base, c’est-à-dire celle qui exige d’avoir toujours des reines de haute qualité, si on laisse les colonies se remérer elles-mêmes. Le remérage naturel, soit par supersédure, soit par essaimage, entraîne non seulement une proportion importante de colonies avec reine de qualité moyenne ou médiocre, mais aussi un grand nombre pourvu d’une reine vieillissante et faible pondeuse ou bourdonneuse.

 

Il en résulte qu’un rucher conduit de cette façon est toujours constitué d’une majorité de colonies de force moyenne ou faible dont les rendements sont bas ou très bas et les populations régulièrement amoindries par le départ d’essaims.

 

Si l’on veut assurer des rendements élevés il est donc nécessaire de remérer le colonies artificiellement et périodiquement. L’apiculteur devra faire un choix entre le remérage annuel et bisannuel. Mais il est logique qu’en région à climat doux et chaud, on remère plus souvent qu’en région à climat à hiver long et froid.  En effet, dans les climats très favorables à la ponte, une reine pond de 30 à 50 % plus d’oeufs en une année qu’en climat tempéré à hiver froid.

 

Dans le premier cas, la reine est donc plus rapidement épuisée, et sa capacité de ponte peut déjà décroître à partir de la seconde année. En région où l’été est court, la capacité de ponte des bonnes reines ne décline souvent qu’après deux années, et un remérage systématique bisannuel paraît adéquat. Cependant, même en climat tempéré, déjà au cours de la deuxième année de ponte, d’après les études de Simpson (1960), la tendance d’une colonie à essaimer est au moins trois fois supérieure à celle de la première.

 

Par conséquent, si l’on désire réduire très fortement l’essaimage, il est préférable de remérer chaque année. Enfin, il arrive parfois que des reines de mauvaise qualité soient déjà usées après trois ou quatre mois de ponte.

 

Pour notre part, sur la base des considérations précédentes, nous invitons les apiculteurs à renouveler leurs reines tous les 2 ans. Il n'est pas nécessaire de tuer les anciennes reines mais seulement de les éloigner du rucher principal...

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload