Fecondation artificielle des reines

Les apiculteurs qui pratiquent l’insémination artificielle pour leur élevage de reines sont très rares bien qu'elle se démocratise... Cette technique très coûteuse sera peut-être utilisée dans le futur par les amateurs sur une large échelle. Pour l’instant elle est très peu pratiquée commercialement mais dans la cadre des travaux de sélection, elle l’est couramment.

 

L’apiculteur désireux d’appliquer lui-même à son rucher les techniques de sélection les plus avancées, pourra donc pratiquer l’insémination artificielle. Les appareils et le matériel d’insémination sont en vente par quelques firmes, entre autres aux Etats-Unis, en Allemagne et en France.

 

Comme source de sperme, l’apiculteur utilisera des mâles de sa ou ses colonies pourvoyeuses de larves dont la reine garantie sélectionnée, aura été achetée au printemps.

 

Pour éviter l’introduction de mâles étrangers, la ruche pourvoyeuse de larves doit être posée à au moins 10 mètres des autres ruches du rucher. Il pourra peut-être aussi, dans un futur proche, acheter du sperme sélectionné d’origine certifiée. En effet, il existe à présent des méthodes de conservation de sperme de faux-bourdons dans l’azote liquide à - 196°C, entre autres aux États-Unis et en Russie.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload